Ne cris pas...pleure cela me fera plaisir (rp flash back solo) [terminé]




Je suis une Réincarnation
avatar
Date d'inscription : 31/12/2016
Messages : 15

Zéons : 796

Emploi : neurochirurgien

Ne cris pas...pleure cela me fera plaisir (rp flash back solo) [terminé] écrit Dim 1 Jan - 21:43

Ne cris pas...pleure cela me fera plaisir
C'est l'heure de la punition...
Une musique retentit dans un entrepôt quelques parts dans Londres. Pour ceux qui la connaissent de ses débuts, c'est une musique comme une autre. Par contre, pour ceux qui la connaissent du jeu dans lequel elle est utilisée, ils peuvent la trouver un peu dérangeante ou être amusés. Mais s’ils voyaient la scène qui se déroule dans cet entrepôt, ils la trouveraient dérangeante, voire même malsaine.

Un homme est assis sur une chaise au milieu de la pièce. Vous pouvez vous dire qu'il est étrange pour un homme d'être dans ce genre d'endroit, assis à ne rien faire. Malheureusement, pour lui il n'est pas là de son plein grès. Si vous faites attention, vous pouvez voir qu'il est attaché au niveau des pieds et des mains. En plus de cela, il est bâillonné. Le malheureux essaye de se libérer, mais il n'y arrivera pas.

Une voix féminine et robotique se fait entendre, elle chantonne la chanson qui résonne dans le bâtiment. Cette voix aussi est dérangeante, elle ressemble à la voix de Glados. L'ordinateur « méchant » dans le jeu vidéo Portal.

On peut dire que la personne qui a enfermé cet homme a un certain sens de l'humour. Elle prend la voix d'un personnage de jeu vidéo qui veut du mal au personnage principal et utilise en musique de font la bande-annonce d'un jeu ou on tronçonne des zombies. Par contre, il est fort possible que l'homme attaché sur sa chaise n'apprécie pas l'humour de la jeune femme qui fait son apparition, le sourire aux lèvres.

La jeune femme chantonne en dansant en rythme de la musique. Ses cheveux d'un brun presque noir tournent autour d'elle. Son visage est dissimulé à l'aide d'un loup en cuire de couleur rouge foncé. Sa bouche est bien dessinée et maquillée d'un rouge vif. Elle est vêtue d'une charmante robe rouge qui épouse parfaitement ses formes. Vous l'aurez bien comprise, le rouge est sa couleur favorite. Autour du cou, un petit boîtier pendouille, c'est cet objet qui lui permet de changer sa voix.

La demoiselle se rapproche de l'homme tout en continuant à danser. Quand elle se retrouve en face de lui, elle plonge son regard bleu dans celui de l'homme apeurer.

Ne crie pas, cela ne servira à rien. Personne ne pourra t'entendre.

Délicatement et en se dandinant, elle enlève le torchon attaché au niveau de la bouche de l'homme. Sans attendre, ce dernier se met à crier à l'aide. Un rire robotique sort de la bouche de la demoiselle. Elle trouve la scène particulièrement amusante.

Je te l'ai dit. Cela ne sert à rien.

Un large sourire s'affiche sur le visage de la jeune femme. Elle tournoie autour de l'homme avant de prendre le paquet de cigarettes dans la poche de la veste de son prisonnier.

Tu sais que fumer c'est mauvais pour la santé ? Allez, je suis gentille je vais t'en allumer une.

Elle sort une cigarette du paquet. Elle porte la petite baguette à sa bouche et l'allume avec une allumette qu'elle jette part terre avec le paquet. Elle tire un coup dessus avant de la porter à la bouche de l'homme. Celui si tire dessus comme un fou avant de relâcher la fumer par la bouche. La demoiselle chantonne et fait mine de porter la cigarette à sa bouche avant de l'écraser dans le cou de l'homme avant de la laisser tomber au sol.

Un cri de douleur mélangé à un rire satisfait se fait entendre avec la musique, qui continue de tourner en boucle.

Tu as été vilain, il faut te punir. Mais sais-tu pourquoi tu es puni ?

L'homme fait non de la tête, les yeux embuer de larmes.

Oh ! Je suis déçue. Je pensais que tu pleurerais plus tard et bien puisque tu ne sais pas je vais te le rappeler moi.

La jeune femme détache la ceinture du pantalon de l'homme et la retire. Elle s'amuse à la fait claquer tout autour de la chaise sans toucher l'individu attaché dessus. Elle s'amuse de l'entendre pousser un petit couinement à chaque claquement.

Tu sais que c'est mal de battre ses enfants ? Je vais te faire la même chose qu'à eux.

Le premier coup touche la jambe de l'homme. Petit à petit, la femme touche des endroits plus sensibles. Tout d’abord, elle s'attaque aux bras, puis vint le tour du torse et enfin le visage. Rapidement, du sang coule sur le beau costume de l'homme qui est attaché. De temps à autre, les coups s'arrêtent juste le temps pour lui de perdre connaissance. La demoiselle le réveille rapidement par un autre coup.

Je m'ennuie, je vais te laisser pour le moment.

Elle sort de sa poche un téléphone jetable. Elle compose un numéro.

Bonjour, je suis bien aux urgences ? Je viens de torturer un homme il est très mal au point. Vous devriez l'aider rapidement. Il est à d'entrepôt 3.

Elle raccroche et met le téléphone dans la poche de la veste de l'homme. Tout en dansant, elle le détache et le voit s’écrouler sur le sol. Elle ramasse le mégot qu'elle met dans la poche de sa robe.

Qui êtes-vous ?

Sans répondre, la jeune femme va chercher derrière des caisses une mini chaîne hi-fi avant de signer son passage sur la veste du pauvre homme en dessinant au feutre rouge une empreinte de renard. Elle se dirige vers la sortie et se retourne en souriant.

Appelle-moi la Renarde. Salut et a la prochaine !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peter ♣ N'oublie pas ton sourire, car il fera plaisir aux gens que tu aimes et il emmerdera ceux qui te détestent
» On ne dérange pas un serpent • Alistair
» Fais-moi le plaisir de crever. || Chasses solo
» Le plaisir d'un Fiélon ''Terminé''
» Qu'est-ce qui te ferait plaisir, mon enfant?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comedy :: Chapitre II - Une autre époque :: Flashback-